Vers le soleil levant pour une virée souterraine ...       Pour la deuxième fois, je retourne au Laos, plus précisément dans la province de Kamouanne,  pour participer à une expédition spéléologique, C'est avec plaisir que je suis revenu dans ce pays enchanteur et c'est avec émerveillement que j'ai exploré et partagé la vie des villageois qui nous hébergeaient. Sabai dee
Ce séjour faisait suite à un voyage au Vietnam et donc le trajet entre les deux pays n'aura duré qu'une petite heure.  Arrivé à Vientiane, capitale du Laos, j'ai pu, en attendant le bus pour Thakhek, profiter de cette ville oh combien tranquille après l'effervescence de Hanoi !     Beaucoup de temples aux couleurs éclatantes, les promenades le long des rives du Mékong où des centaines de marchands proposent poissons grillés, fruits, ....   A la fin de mon séjour, je repasserai par Ventiane où je profiterai de la ville.  Les berges du Mékong,  le Palais Présidentiel, les dizaines de temples...      Avec l'équipe qui s'est reconstituée à  Thakhek,    nous partons vers le nord puis vers l'est pour nous rendre au petit village de Ban Nam Non récemment désenclavé grâce à l'arrivée de la route et la mise en service du site touristique de "Konlor Cave". Les paysages traversés sont magnifiques et du haut d'un col, nous pouvons apercevoir à perte de vue des zones  karstiques totalement vierges mais où la progression est quasi impossible ....  L'arrivée au village est un évènement pour les enfants et c'est sous leurs regards intéressés que nous déchargeons nos affaires  et installons notre bivouac dans le temple.   Les habitants vivent principalement de la culture du riz et depuis peu du tabac. Quelques troupeaux de buffles donnent vie aux vastes rizières asséchées à cette époque de l'année. Les maisons en bambous sont toutes sur pilotis, construction classique au Laos.                      Aussitôt, les premières équipes se forment et partent vers les cavités reconnues lors navigation sur la Nam Hinboundes expéditions précédentes le long de la rivière Nam Hinboun, véritable fil conducteur de nos explorations.  Tham Lom,  première grotte explorée nous livrera plusieurs dizaines de mètres de nouvelles galeries et quelques nouveaux points d'interrogations.         De retour, un porche aperçu au pied de la falaise nous intrigue et après avoir joué de la machette pour s'en approcher, une escalade d'une trentaine de mètres et  nous accédons  à une belle caverne qui après trois journées d'exploration nous permet de  découvrir deux kilomètres de galeries entièrement nouvelles. C'est ainsi que l'on trouvera des crabes troglobies vivant  dans les rares laisses d'eau.           Cette nouvelle grotte baptisée Tham Pha Kwan 'grotte qui traverse',  nous offrira sur deux niveaux de belles et vastes galeries  mais aux extrémités malheureusement  colmatées ...     Une deuxième équipe partie explorer la bordure nord du massif découvre une entrée parcourue par un violent courant d'air qui se fait sentir à plus de cent mètres de l'entrée !  Cette grotte baptisée Tham Kwan Ha, explorée sur plusieurs jours nous livrera plus de 6 km de galerie aux formes de conduits variées. Une galerie de section circulaire et ascendante nous offrira une deuxième entrée située en falaise mais gardée par un beau cobra qu'il est sage de ne pas déranger ....                                                                                  Le camp  devait se déplacer  plus au sud pour continuer l'exploration  d'un secteur entrevu l'année précédente mais devant les découvertes faites, il est décidé de rester ici afin de poursuivre les investigations.  C'est ainsi que l'on découvrira la grotte de Tham Pha Lom avec son puissant courant d'air où un puit de 70 m sera exploré mais sans nous offrir la suite tant espérée.      L'exploration "en touriste" de Konlor Cave restera un moment inoubliable avec cette traversée de plus de 8 km effectuée en pirogue à moteur dans une rivière souterraine aux dimensions extraordinaires.                     Une escalade non loin du village, vieux projet des anciens de l'équipe, pour atteindre un immense porche à plus de 250 m de haut est réalisée. Les difficultés furent nombreuses,  lianes aux épines géantes, rochers instables, fourmis agressives, soleil ... mais après une grosse journée d'escalade le porche est enfin atteint.   Les galeries qui lui font suite ne sont pas à la hauteur de nos rêves mais c'est aussi cela la découverte.     Alors que la nuit était tombée,  au pied de la falaise, j'ai pu assister à un ballet de lucioles. moment magique sous le beau ciel étoilé du 17° parallèle.                                                                                              Un dernier  projet tenait à cœur des "anciens" : une escalade à effectuer au fin fond d'une branche de la belle et vaste résurgence de la Nom Non qui avec ses 25 km de galeries offre une exploration inoubliable.   Le passage clé en est une salle de plusieurs centaines de mètres de long  dont le sommet est couvert d'un brouillard épais rendant l'orientation et donc la progression délicate.  L'escalade n'a pas permis de rejoindre un étage supérieur mais  nous a donné d'observer une évolution rapide des galeries par une érosion importante du sol en quelques années. Par endroit la mousson doit être terrible !            La fin du séjour approche et nous partageons avec tout le village la fête qui nous est donnée Le Bacien signe de bienvenue : Le Baci. Traditionnellement, après les discours d'accueil et de bienvenue, nous partageons l'alcool de riz avec les villageois qui nous attachent aux poignets des brins de coton en signe d'amitié et en nous souhaitant un retour sans histoire.                                    Nous quittons le village pour retourner à Thakhek  où l'équipe se sépare. Faisant le trajet du retour via le Vietnam, je reste une journée  à Thakhek avant de reprendre le bus pour Vientiane et enfin l'avion pour Paris via Hanoi.     Laa khon  (à bientôt)
Haut de page Haut de page
LAOS 2009
Page 1/1
Expédition spéléologique
Le temple aimablement prêté par le village pour notre hébergement. 
Rencontre avec un cobra dans la galerie d'entrée.Qui a eu le plus peur ???
Courant d'air à Tham Pha Lom