Expéditions
Page 1
Aller à la page 
Haut de page Haut de page
1
PÉROU 2001
2
Page suivante Page suivante
Camp 3 - 5.900 m
Camp 1 - 4.650 m
Départ le 16 juin de  Marseille pour atterrir à Lima le soir même (vive le décalage horaire, enfin dans ce sens là ! ).  Aussitôt débarqués,  nous traversons Lima pour nous rendre au terminal routier où nous prenons le bus.   8 heures de trajet de nuit et nous arrivons à l’aube à Huaraz et comme en 1997, nous logeons à la Cabaña.  Les trois premiers  jours sont consacrés à l'acclimatation.  Le 3° jour nous montons en altitude jusqu’au lac Churup situé à 4.500 m.  En minibus nous remontons la jolie vallée du rio Quilcay jusqu’à environ 3.800m.  De là un sentier, facile au début, et plus délicat vers la fin avec quelques pas d’escalade donne accès à la “laguna Churup”.           La première période d’acclimatation passée nous partons pour une longue étape en minibus rejoindre le petit village de Cashapampa (2.930 m) point de départ de notre approche pour l’Alpamayo.  Au petit matin nos arrieros et leurs ânes sont là. Une fois chargés, nous partons en direction de la Québrada Santa Cruz.  Assez resserrée au début  le vallon s’ouvre peu à peu pour devenir une vaste vallée nous laissant par moment entrevoir les hautes cimes des 6.000 de la Cordillère Blanche               Au terme de la première journée de marche nous arrivons sur les berge de la lagune Ichiccocha (3.850 m). Les tentes montées nous profitons, au soleil, du cadre fantastique qui s’offre à nous.   Au petit matin les tentes sont toutes givrées. Nous longeons la lagune Jatuncocha puis vers 3.950 m nous quitons la Quebrada Santa Cruz pour remonter la vallée d’Arhuaycocha.  Nous installons notre camp de base vers les 4.300 m d’altitude, sur un beau replat avec un petit ruisseau à proximité et des quenoales (arbres typiques des hautes altitudes à l’écorce rouge et se pelant comme des oignons).
Juin 2001, nous y revoilà ......
Nous profitons de la période d’acclimatation pour découvrir la vallée.  Au dessus de nous  la lagune Arhuaycocha (4.500 m)  couverte de gros blocs de glace, semblables à des icebergs tout droit venus du glacier qui la surplombe. Nous montons aussi vers l’Alpamayo afin de repérer le cheminement dans la vaste moraine qui supporte l’accès.  C’est à cette occasion que l’ensemble des membres de cette expédition atteindrons l’altitude de 5.000 m.  26 juin, nous chargeons nos gros sacs pour un séjour en altitude de plusieurs jours avec comme objectif : l’Alpamayo ( La plus belle montagne du monde ) ….  La moraine nous semble bien plus raide que les autres fois !!  Peu avant d’atteindre la neige nous trouvons un emplacement assez plat sur lequel nous installons nos deux tentes.  Nous sommes à 5.000 m et la nuit glaciale aura raison d’une de nos gourde, éclatée par le gel. Au petit matin, nous nous engageons sur le glacier en direction du col entre l’Alpamayo et le Quitaraju à 5.500 m. le glacier ne présente pas de grosses difficultés et le cheminement en est assez aisé. Mais à l’approche des pentes raides du col il en devient tout autrement. La pente se redresse fortement et une importante rimaye vient compliquer la progression. Pointes avants et piolet traction sont nécessaires pour progresser. Nous franchissons le col et restons un long moment là tant pour reprendre notre souffle que pour contempler le panorama qui s’offre à nous. A gauche la grande face Nord du Quitaraju et lui faisant face, à notre droite la célèbre face Sud de l’Alpamayo. Nous descendons vers le vaste plateau glacière  vers 5.450 m où quelques tentes de ponctuent de points colorés la neige. Nous installons nos deux tentes et commençons à faire fondre de la neige pour nous réhydrater avec un gros bol de thé.
Alpamayo Alpamayo