Page 1
Après   un   départ   difficile   et   retardé   d’un   jour   pour   cause   de   neige,   je   retrouve   une   fois   de   plus   les   rives   du   Mékong. Pour   cette   8°   expédition   d'explorations   souterraines   au   Laos,   l’équipe   sera   réduite,   due   en   partie   aux   problèmes d’autorisations     rencontrés     l’année     dernière     et     notre assignation   à   résidence   sans   passeport   ni   véhicule   qui   ont freiné l’enthousiasme de certains.    Pour    cette    année    nous    avons    décidé    pour    la    première partie      de   notre   expédition,   de   nous   associer   à   une   ONG allemande   -   GIZ   -      qui   travaille   sur      l’extrémité   ouest   de   la province   du   Khammouane,   à   la   mise   en   place   d’un   vaste parc   naturel   -   HNN   Project      (jouxtant   celui   situé   de   l’autre côté   de   la   frontière   du   Vietnam.   Dans   ce   parc,   plusieurs grottes     caractéristiques     dont     la     fantastique     rivière souterraine   de   la   Xé   Bang   Fai   qui   traverse   sur      plus   de   7 km   le   massif   calcaire   dans   un   paysage   à   couper   le   souffle. D’autres   cavités   ont   été   repérées   et   nous   avons   en   charge de fournir une documentation sur chacune d’elle.  Pour   la   seconde   partie   de   notre   périple   nous   retournons dans   la   province   de   Salavan   (au   sud)   où   l’année   dernière notre   petite   équipe   avait   fait   une   belle   découverte   avec   la grotte de Tham Din. Province où nous étions attendus avec impatience par les responsables du tourisme.
Expédition spéléologique
Haut de page Haut de page Page Suivante Page Suivante
Aller à la page 
1
2
LAOS 2018
Le futur parc «Hin Nam No National Protected Area» - se situe à l’extrême ouest de la province à seulement quelques dizaines de kilomètres du Vietnam. C’est au village de Ban Nong Ping, village où j’ai découvert pour la première fois (il y a 10 ans) la spéléo au Laos que nous allons établir notre camp de base. Pour cela nous logerons dans le même bâtiment qu’en 2008, ancienne maison présidentielle réhabilitée, transformée et aménagée depuis en ecolodge.  Après concertation avec les responsables locaux de GIZ il s’avère que l’ensemble des grottes ciblées se trouve assez loin du village et qu’il est impossible de faire l’aller retour avec exploration dans la journée. Il est donc décidé de partir pour 5 jours dans la montagne pour être à pied d’oeuvre plus facilement. Avant de mettre en place cette nouvelle organisation (porteurs, guides …) nous allons consacrer notre première journée à l’exploration d’une grotte située à «seulement» 2 heures de marche.
3
4
Lever de soleil sur le Mékong
Après   un   voyage   sans   histoire   j’arrive   à   Nakhonphanom   é    t    a    p    e        avant        de franchir      la è    avec   le   Laos     é    par            le   Mékong.
A   Nakhonphanom,   l’ancien   bac   qui   nous   permettait   de   traverser   le   Mékong   a   disparu   depuis   quelques   années   et c’est   en   bus   «international»   que   dorénavant   la   traversée   de   la   frontière s’effectue   par   le      nouveau   pont   de   «L’amitié   III»,   pont   inauguré   le   11 novembre    2011.    Arrivé    à    Thakhek,    capitale    de    la    province    du Khammouane,   je   retrouve   mes   quatre   compagnons   arrivés   eux,   la veille.      Aussitôt   je   suis   pris   dans   les   derniers   préparatifs   car   nous partons demain matin pour notre première phase d’exploration.
Coucher de soleil sur le Mékong
Maison de Ban Nong Ping
Nong Ping Ecolodge
Accompagnés par nos trois guides nous prenons la route en direction du petit village à 2 km en aval de la Xé Bang Fai. C’est à ce niveau que nous la traversons à gué pour ensuite s’enfoncer dans la bordure du karst.  Cette première cavité, Tham Koi s’ouvre sur le bord d’une vaste doline que nous avions traversée en 2008 pour se rendre à la grotte de Tham En.  Comme toujours dans la région, une fois passé les parties plates et dégagées des rizières, c’est une progression difficile sur les roches noires, découpées et acérées comme des lames. Heureusement que nos guides connaissent les chemins !  2 heures plus tard, après avoir monté et descendu plusieurs fois des verrous rocheux séparant les dolines nous arrivons en vue du porche de la grotte. Aussitôt nous partons en exploration, alors que nos guides s’installent le plus confortablement possible à l’entrée. Explorations, levée de la topographie des galeries, photographies des secteurs les plus significatifs …. le temps s’écoule. Le repas de midi sera pris bien plus tard, peu avant de reprendre le chemin du retour. La grotte totalise 600 m de développement avec la découverte d’une sortie supérieure qui explique ainsi le bon courant d’air qui y circule. Qu’elle est agréable la traversée de la rivière Xé Bang Fai après une bonne journée de randonnée sous un beau mais chaud soleil …. 
la route pour Ban Nong Ping !
Tham Koi Tham Koi